Anne-Claire/ March 16, 2019/ Conseils & Astuces/ 0 comments

Qu’il s’agisse de la température, de la pression ou encore de la concentration, la notion d’équilibre dans le corps humain est vitale. Il en est de même pour le pH* de nos liquides humoraux: sang, lymphe, liquide extra et intra-cellulaire. En effet, pour assurer correctement leurs fonctions, leur pH doit se situer dans une zone ni trop acide (entre 0 et 7), ni trop basique ou alcaline (entre 7 et 14).

À titre d’exemple, le pH du sang doit impérativement se situer entre 7,38 et 7,42. En dehors de cette fourchette, la survie de l’humain est fortement menacée …

Acide, acidité … acidose

L’organisme produit constamment des acides. Cependant, pour réguler l’équilibre acido-basique, le corps possède 3 émonctoires majeurs que sont les reins, les poumons et la peau qui permettent d’évacuer l’acidité excédentaire. Cependant, si l’apport ou la sécrétion d’acides est excessif, les cellules de l’organisme n’arrivent pas à les éliminer et s‘acidifient… On parle d’acidose tissulaire.

Pour lutter contre cette acidité et maintenir un pH proche de la neutralité pour son bon fonctionnement cellulaire, l’organisme va puiser des substances minérales alcalines présentes dans les os, le cartilage, les dents, les cheveux … entraînant une déminéralisation.

Les causes d’un excès d’acidité

La principale cause de l’acidose est la consommation d’aliments :
acides (en goût) tels que les agrumes, kiwi, ananas, fruit de la passion, oseille, condiments…
acidifiants c’est-à-dire que leur processus de digestion génère des acides dans l’organisme. Il s’agit des aliments riches en protéines (viandes, charcuterie, poissons, crustacés, œufs, légumineuses, produits laitiers), en glucides (céréales raffinées, sucres, sodas) et les excitants (cacao, café, thé, alcool, tabac).

D’autres causes s’ajoutent à l’alimentation :
– Stress
– Sport intense (production d’acide lactique)
– Diabète de type 1
– Insuffisance hépatique et rénale

Les conséquences

À moyen et long terme, l’acidose entraîne une inflammation cellulaire responsable de nombreux troubles de santé agissant sur :
– l’état général : baisse de vitalité, fatigue, frilosité, faiblesse immunitaire, déminéralisation
– l’état psychologique : nervosité, démotivation, irritabilité, hyperémotivité, dépression
Et localement sur les :
– Articulations : arthrite, arthrose, rhumatisme, sensibilité à la douleur
– Os : ostéoporose
– Muscles : tendinite, crampe, spasme, courbature
– Cheveux/peau/ongles : chute des cheveux eczéma, mycose, ongles cassants
– Reins et vésicule biliaire : calculs
– Intestin/côlon: dérèglement de la flore intestinale

Quelques conseils pour maintenir l’équilibre acido-basique

  1. Privilégier la consommation d’aliments alcalinisants : légumes, fruits (peu acides), épices et aromates, oléagineux (amandes, noix, noisettes…), algues et une bonne hydratation.
  2. Diminuer les apports d’aliments acidifiants cités préalablement dont les principaux sont le SUCRE, les CÉRÉALES BLANCHES, les PROTÉINES ANIMALES, les SODAS et les EXCITANTS.
  3. Équilibrer son assiette avec des produits acides ou acidifiants et alcalinisants.
    Exemples : protéines + légumes ou glucides + légumes
  4. Favoriser l’élimination des acides en drainant les émonctoires majeurs :
    • les reins par des boissons et plantes diurétiques pour augmenter les mictions
    • les poumons par le sport et l’oxygénation
    • la peau grâce à la transpiration: sport, hammam, sauna…
  5. Limiter les sources de stress.

Voici des règles basiques et essentielles pour optimiser sa santé !

*potentiel Hydrogène

Share this Post

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*
*