Anne-Claire/ May 21, 2020/ Conseils & Astuces

Conseil n°1: Lutter contre la perte de cheveux et les cheveux cassants ou secs

Le cheveu est constitué de kératine, une protéine fibreuse composée d’acides aminés (la cystine, la cystéine et la méthionine) qui nourrissent la racine du cheveu. Il est donc indispensable de manger suffisamment de protéines dont les sources principales sont:

  • Viandes, oeufs, poissons (de préférence gras et petits pour leur apport en oméga 3), fromages (avec modération !) pour les protéines animales.
  • Légumineuses (lentilles, pois chiches, haricots rouges et blancs, soja…) et oléagineux (noix de macadamia, noisettes, amandes, graines de sésame, de courge…) pour les protéines végétales.

Conseil n°2: Favoriser la pousse

Pour ce faire, l’apport en zinc est vivement encouragé:

  • Crustacés, levure de bière, germe de blé, céréales complètes, lentilles, noix d’Amazonie, noix de cajou, graines de courge, champignons…

En outre, consommer de la vitamine C permet de protéger la micro-circulation capillaire afin de faciliter le transport des nutriments jusqu’à destination. On en retrouve dans:

  • Persil, oseille, piment, fenouil, crucifères (brocoli, choux, radis, navet, rutabaga, roquette, cresson), cassis, kiwi, agrumes, fraise, baies d’églantier…

La vitamine C optimise également l’assimilation du fer, minéral qui lutte contre la perte de cheveux

Conseil n°3: Hydrater les cheveux

En apportant dans l’alimentation des oméga 3, de « bons gras » non synthétisés par notre organisme: 

  • Prendre 2 à 3 cuillères à soupe par jour d’huile de lin, de noix, de colza, de cameline ou de chanvre (bio de première pression à froid).
  • Manger 2 à 3 fois par semaine des petits poissons gras comme le maquereau, la sardine, le hareng et l’anchois.
  • Consommer une dizaine d’oléagineux par jour.

Conseil n°4: Diminuer les effets du vieillissement

Le cheveu pousse environ entre 0,8 et 1,5 cm par mois. Cependant, sa croissance diminue avec l’âge. Tout comme pour la peau, l’apport d’antioxydants notamment les vitamines A et E sont de véritables alliées pour protéger durablement la chevelure. Leurs sources: 

  • Vitamine A : fruits et légumes colorés (rouge, orange, jaune, vert…), beurre au lait cru, jaune d’oeuf…
  • Vitamine E: Huile de foie de morue, huiles végétales de germe de blé, de tournesol, de noisette, de sésame, de pépins de raisin, poissons gras, jaune d’œuf, fruits oléagineux, germe de blé. 

Conseil n°5: Utiliser des soins naturels

Préférer des shampoings et des soins de qualité biologique sans ingrédients nocifs pour vos cheveux tels que le sodium lauryl sulfate et le silicone. 

Hydrater vos cheveux avec des hydrolats (=eaux florales)

  • Pour les cheveux normaux: hydrolats d’ylang-ylang et de tilleul pour + de force et + de brillance.
  • Pour les cheveux secs et abîmés: hydrolats d’hamamélis, de prêle, de fleur d’oranger et de camomille.
  • Pour les cheveux gras ou regraissant vite: hydrolats de lavande, de sauge, de géranium bourbon et de citron. Et masque à l’argile verte posé environ 15 minutes sur les racines.
  • Pour les cheveux fins: hydrolats de bambou, d’hamamélis et de rose.
  • Pour faciliter le démélâge et éviter les pellicules: hydrolat de romarin.
  • Pour faciliter la pousse: hydrolat de rose.

Les hydrolats s’appliquent en spray sur l’ensemble de la chevelure afin de les humidifier sans trop les mouiller. Privilégier des hydrolats 100% à base d’eau florale et sans ajout d’alcool.

Le gel d’aloe vera est aussi un bon hydratant par sa forte teneur en eau et sa capacité à retenir celle-ci dans la fibre capillaire.

Nourrir les cheveux avec des huiles végétales

  • L’huile de coco et le beurre de karité nourrissent en profondeur les cheveux et s’avèrent efficace contre les fourches et les cheveux secs.
  • L’huile de ricin favorise la pousse et limite la chute des cheveux (à appliquer la veille du shampoing).

Enfin, les soins capillaires naturels n’ont plus de “myst’hair” pour vous !

Share this Post